Chargement...

Ultrasons

Votre première ligne de défense dans le cadre d’un programme de maintenance prédictive

On considère les ultrasons comme la première ligne de défense lorsque l’on recherche les défauts qui peuvent entraîner une défaillance des équipements.

Les premiers signes de changement de l’état de fonctionnement d’un actif sont généralement indiqués dans les fréquences ultrasonores. Ce n’est qu’après que l’actif soit passé à un stade de détérioration plus sévère que d’autres technologies de surveillance de l’état des actifs commencent à jouer un rôle.

Pour les professionnels de la maintenance, détecter un défaut de manière très précoce permet de commander des pièces à temps, de planifier les temps d’arrêt et d’allouer la main-d’œuvre adéquate pour réaliser l’opération. Cette approche présente un énorme avantage.

Les ultrasons sont l’une des trois classifications utilisées pour le son :

Outre les infrarouges et les sons audibles, les ultrasons font référence à toute onde de pression acoustique qui présente une fréquence de répétition supérieure à 20 kHz. Les caractéristiques des ultrasons, notamment autour de 40 kHz, sont particulièrement intéressantes pour les inspecteurs qui écoutent les symptômes des défaillances des équipements.

Frottements – Impacts – Turbulences

Les collecteurs de données SDT, comme le SDT340 ou le SDT270, vous permettent de détecter, mesurer et analyser les frottements et les impacts dans les systèmes mécaniques. L’écoulement turbulent dû aux fuites d’air comprimé et de vapeur vous aide à identifier rapidement les coûteux gaspillages d’énergie. Le logiciel Ultranalysis Suite vous permet d’établir des mesures de référence et de définir des alarmes qui vous préviennent quand votre équipement passe d’un bon à un mauvais état de fonctionnement.

Les quatre indicateurs de surveillance (4CI)

AQ Manager GMAO Full Web utilise une technologie de dernière génération : le .Net. Celle-ci nous permet de vous offrir une solution qui répond parfaitement aux exigences tecDans le monde de la maintenance prédictive des machines, vous avez besoin de données fiables qui vous renseignent sur l’état de santé de vos outils de production.

Avant les indicateurs 4CI, les inspecteurs ultrasonores déterminaient la tendance des données ultrasonores à partir d’une seule mesure acoustique effectuée à un instant arbitraire. Si l’on effectue la mesure au mauvais moment, on peut manquer le défaut ou encore le surestimer. Les indicateurs 4CI permettent aux inspecteurs de définir la durée d’acquisition avant de réaliser la mesure. La collecte de données résultante est ainsi plus représentative et plus précise.

En surveillant ces quatre indicateurs sur votre solution ultrasonore, vous bénéficiez d’une longueur d’avance sur l’état de santé de votre usine et pouvez passer d’un programme de maintenance réactive à une approche de maintenance prédictive.

Indicateur de surveilance 1

Valeur RMS globale

Il s’agit d’une moyenne sur la totalité de l’échantillon capturé qui se présente sous la forme d’une valeur RMS unique en décibels. Le niveau RMS global sert à suivre la tendance de l’état d’un roulement au cours de son cycle de vie.

Indicateur de surveilance 2

Valeur RMS max

C’est la valeur la plus élevée parmi les sous-valeurs RMS calculées toutes les 250 ms. Par rapport au niveau RMS, elle sert à déterminer si le signal est stable ou s’il varie.

Indicateur de surveilance 3

Valeur crête

Il s’agit de la valeur instantanée maximale enregistrée lors du cycle de mesures. Elle sert principalement pour les impacts produits par les défaillances en stade précoce dans les roulements et les engrenages.

Indicateur de surveilance 4

Facteur crête

Rapport entre la valeur crête et la valeur RMS. Il sert à estimer la gravité de la défaillance pour les roulements et les engrenages. Il sert également à prévoir la durée de vie utile restante.